Auteur : dissidences

Isaac Asimov / Robert Silverberg, A voté (Franchise) / Traverser la ville (Getting Across), Paris, éditions Le Passager clandestin, collection « Dyschroniques », 2016, 60 / 92 pages, 4 / 5 €.

Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque Avec ces deux nouveaux titres de la collection Dyschroniques, vingt-et unième et vingt-deuxième, ce sont deux géants de la science-fiction étatsunienne qui sont à l’honneur. Isaac Asimov (1920-1992) est un des auteurs phares de ce que l’on a appelé l’âge d’or (les années 1940…

Alberto Amo, Alberto Minguez, Podemos, La politique en mouvement, Paris, La Dispute, 2016, 223 pages, 15 €.

  Un compte rendu de Georges Ubbiali Avec cet ouvrage, on compte désormais (en français), quatre livres1 consacrés au nouveau mouvement politique espagnol, auxquels il faut ajouter la traduction des œuvres de Pablo Iglesias2, son principal dirigeant. Alors que les autres livres ont été écrits par une journaliste (Le Nez),…

Giles Milton, Roulette russe. La guerre secrète des espions anglais contre le bolchevisme (Russian Roulette), Lausanne, Éditions Noir sur Blanc, 2015 (2013 pour l’édition originale), 352 pages, 22 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque (avec l’aide amicale de Christian Beuvain) C’est un pan plutôt méconnu de l’histoire de la Russie révolutionnaire en ses premières années que Giles Milton nous éclaire, celui de l’action des services secrets britanniques, le fameux MI6 (né juste avant la Première Guerre mondiale,…

Victor Loupan, Une Histoire secrète de la révolution russe, Monaco, Éditions du Rocher, 2017, 196 pages, 17,90 €.

Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque Le centenaire de la révolution russe, qui est assurément un événement éditorial, voit les maisons d’éditions publier quelques ouvrages inédits ou reproposer d’anciens titres épuisés. Comme pour les anniversaires décennaux de Mai 68, aucune maison ne souhaite rester à l’écart, et les choix faits…

Claude Renard, Octobre 1917 et le mouvement ouvrier belge, préface de Jean Puissant, Arquennes/Bruxelles, 2017, Éditions Memogrames/Éditions du CarCoB, 160 pages, 19 €.

Un compte rendu de Frédéric Thomas Le Parti communiste de Belgique (PCB) est officiellement constitué début septembre 1921. C’est la généalogie de ce Parti, ainsi que, de manière plus globale, l’impact de la révolution russe sur le mouvement ouvrier belge, que Claude Renard (né en 1926), historien, membre alors des…

Dominique Venner, Les Blancs et les Rouges. Histoire de la guerre civile russe, 1917-1921, Monaco, éditions du Rocher, 2010 (1997 pour la première édition), collection « Document », 528 pages, 26,90 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque En langue française, les travaux consacrés à la guerre civile russe sont nettement plus rares que ceux dédiés à la prise du pouvoir d’octobre 17, comme nous l’avons déjà souligné. En dehors des synthèses dans des ouvrages plus généraux – comme par exemple…

Jean-Jacques Marie, La Guerre des Russes blancs. L’échec d’une restauration inavouée (1917-1920), Paris, Tallandier, 2017, 528 pages, 24,90 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque Jean-Jacques Marie, historien confirmé de la Russie et spécialement de la période soviétique, avait déjà livré il y a douze ans un ouvrage sur La Guerre civile russe, récemment réédité en format poche. Cette fois, c’est au versant blanc qu’il s’intéresse tout particulièrement,…

Alexandre Jevakhoff, La Guerre civile russe (1917-1922), Paris, Perrin, 2017, 688 pages, 28 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque Les ouvrages en langue française sur la guerre civile russe ne sont guère nombreux : aucune traduction de livres étrangers, et deux études seulement, celle de Jean-Jacques Marie et celle de Dominique Venner1. Le travail d’Alexandre Jevakhoff est donc d’autant plus intéressant s’il apparaît…

Jérôme Baschet, Adieux au capitalisme. Autonomie, société du bien vivre et multiplicité des mondes, Paris, La Découverte, collection « La Découverte / Poche », 2016 (édition originale en 2014), 208 pages, 8,50 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque C’est une forme de synthèse que propose l’historien engagé Jérôme Baschet, une synthèse d’un certain état de la pensée révolutionnaire en ce début de XXIe siècle. Chercheur de référence sur le Moyen Âge (citons en particulier La Civilisation féodale : de l’an mil à…

Ni Dieu, ni maître. Une histoire de l’anarchisme. Première partie : la volupté de la destruction (1840-1914) – Seconde partie : la mémoire des vaincus (1911-1945), documentaire, auteur/réalisateur, Tancrède Ramonet, diffusé le mardi 12 avril 2017 sur Arte, narrateur Redjep Mitrovitsa, textes récités par Audrey Vernon, conseillers historiques Gaetano Manfredonia et Frank Mintz, musique originale Julien Deguin, production Temps Noir, France, coffret de deux DVD (les deux parties + des compléments, 3h 41 mn), Arte Éditions, 34,95 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque (avec la collaboration de Georges Ubbiali et Christian Beuvain) C’est un documentaire d’importance que la chaîne franco-allemande Arte a diffusé récemment, avant de le proposer en DVD (au prix malheureusement prohibitif de 35 euros !). En un peu plus de deux heures et vingt…

Yves Meunier, La Bande noire. Propagande par le fait dans le bassin minier (1878-1885), Paris, L’échappée, 2017, 189 pages, 17 €.

  Un compte rendu de Frédéric Thomas Au début des années 1880 – plus précisément de 1882 à 1885 –, dans le bassin minier de Saône-et-Loire, un groupe d’anarchistes, connu sous le nom de La Bande noire, défraya la chronique par ses « dynamitages de croix, d’édifices religieux et de domiciles…

Pierre Brunel, Le Bateau Ivre d’Arthur Rimbaud. Un texte. Une voix, Lormont, Le Bord de l’eau, collection « Études de style », 2017, 118 pages, 10 €.

  Un compte rendu de Frédéric Thomas Dans cette nouvelle collection, « Études de style », les éditions Le Bord de l’eau invitent un auteur à étudier et à interroger le style d’une pièce, ici, en l’occurrence, l’un des poèmes les plus célèbres de Rimbaud : Le Bateau ivre. L’intérêt de l’approche…

Antoine Gimenez, les Giménologues, Les Fils de la nuit. Souvenirs de la guerre d’Espagne, tome 1, Souvenirs de la guerre d’Espagne, 19 juillet 1936-9 février 1939, tome 2, A la recherche des Fils de la nuit, Paris, Libertalia, collection « Ceux d’en bas », préface de François Godicheau, 2016, 998 pages, (précédente édition, L’insomniaque, 2006), coffret avec un CD audio, 22 €

  Un compte rendu de Christian Beuvain (avec la participation de Georges Ubbiali) I – Auteur, éditeurs, éditions Le témoignage (écrit en 1974-1976) de l’ engagement d’un combattant italien parmi les volontaires internationaux libertaires de la colonne Durruti dès juillet 1936 constitue le cœur de cet ouvrage, sur lequel vient…

William Blanc, Le Roi Arthur, un mythe contemporain. De Chrétien de Troyes à Kaamelott, en passant par les Monthy Python, Paris, Libertalia, collection « Ceux d’en bas », préface de Jean-Clément Martin, 2016, 576 pages, 20 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque William Blanc est un historien médiéviste, déjà largement remarqué pour ses ouvrages écrits en collaboration, Les Historiens de garde1 puis Charles Martel et la bataille de Poitiers. De l’histoire au mythe identitaire2. Cette fois, il signe seul un ouvrage remarquable d’érudition et de…

Jack London, Le Talon de fer (The Iron Heel), Paris, Libertalia, 2016, 464 pages, 16 €.

  Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque C’est une édition définitive du célèbre roman d’anticipation sociale de Jack London, paru initialement en 1908, que Libertalia fait paraître. Premier élément d’importance, la traduction a été entièrement reprise par Philippe Mortimer, et l’appareil de notes enrichi, comme c’est généralement le cas pour…

Barthélémy Schwartz, Benjamin Péret. L’astre noir du surréalisme, Paris, Libertalia, 2016, 328 pages, 18 €.

  Un compte rendu de Frédéric Thomas « Benjamin Péret est un des principaux acteurs du surréalisme, c’est aussi l’un des moins connus du public ». C’est sur ce constat paradoxal que s’ouvre cet essai biographique de Barthélémy Schwartz, qui entend ainsi réparer quelque peu cette injustice. Il convient d’ailleurs de remarquer…