Auteur : Serge Martin

Rythmes du racontage chez Tomi Ungerer

Ce billet a été rédigé par Sun Nyeo KIM, doctorante, et Serge Martin, professeur à Sorbonne nouvelle Paris 3. Une théorie critique du langage, qui retravaille le rythme non plus comme alternance métrique, mais comme l’organisation du sens en mouvement, l’historicité du sens, dans le discours comme activité des sujets,…

Vers une écoute de « la force dans le langage » : lecture de trois formules prises à la fin de “Critique du rythme”

Vers une écoute de « la force dans le langage » (La Force du langage Rythme, discours, traduction, Champion, 2000, p. 9-19) Dans ce travail, je m’efforce d’observer l’écriture de trois formules prises à la fin de Critique du rythme pour penser l’oralité de l’écriture comme sens du langage, afin d’apercevoir l’enjeu du continu (force dans le…

Penser la relation avec John Dewey (L’art comme expérience)

Pour le travail qui suit et qui participe à un atelier de lecture (voir http://redila.hypotheses.org/category/lire-un-livre-a-plusieurs/john-dewey), les citations font référence à John Dewey, L’art comme expérience (1934, trad. coordonné par Jean-Pierre Cometti, Folio/Gallimard, 2010). Contre les séparations, la recherche du continu : le primat relationniste ou le principe relation L’ensemble de la pensée et de l’écriture…

Wilhelm von Humboldt, le sens du langage

A l’occasion de l’ouverture du séminaire « Penser/enseigner le sens du langage » (http://redila.hypotheses.org/353) avec la conférence de James Underhill sur l’actualité de Humboldt le 28 janvier 2016 à l’université Sorbonne Nouvelle Paris 3, j’aimerais proposer quelques extraits significatifs faisant référence directement à l’œuvre de Humboldt dans ma thèse soutenue en 2002, Langage…

Avec les voix des albums : Leo Lionni, un fabuleux raconteur

Conférence prononcée à Rome, Institut français le 3 décembre 2015. Avec les voix des albums : Leo Lionni, un fabuleux raconteur   1. La fable du rythme La fable constitue une notion critique dans l’histoire des œuvres et de la pensée des œuvres. Histoire à raconter, elle renouerait avec le mythos…

Le lieu, la voix : d’une hésitation cardinale dans “Du mouvement et de l’immobilité de Douve”

Dans sa « Lettre à John E. Jackson[1] », Yves Bonnefoy a raconté la genèse de Douve et, plus précisément, ce qu’il appelle « le passage vers les poèmes de Douve » : un récit abandonné en vue d’une reprise de « ce nom propre ». Il semblerait que l’œuvre de Bonnefoy, tant poétique que philosophique voire esthétique,…

La France fugitive de Michel Chaillou, une geste anthropologique

Conférence-lecture prononcée le 15 octobre au Musée du quai Branly dans le cadre du séminaire “Histoires de gestes 2″ . Merci à Carla Campos Cascales d’avoir accepté de lire de nombreux passages de l’oeuvre de Michel Chaillou au cours de la soirée et merci à tous les participants du séminaire.…

Petits exercices collectifs d’écriture pour le mémoire de recherche

Rassembler neuf étudiants (M2 du master « Didactique des langues ») pour réfléchir ensemble à l’écriture du mémoire de recherche est une expérience didactique qui peut poser quelques problèmes à la recherche. Je ne rendrai pas compte de tout ce qui a constitué la relation de recherche au cours de cette séance qui a commencé…

Le mémoire ? Un « atlas », c’est-à-dire « un montage d’hétérogénéités » (Georges Didi-Huberman)

  Tout ce qui suit part du livre passionnant de Georges Didi-Huberman : Atlas ou la gai savoir inquiet, L’œil de l’histoire, 3, Paris, Minuit, 2011 (voir le billet suivant: http://arlap.hypotheses.org/66). Les références de pages vont donc à cet ouvrage. On peut lire une note de lecture synthétique et très éclairante…

Les entretiens : attention à la désinterlocution !

Toute recherche en didactique des langues demande une enquête. Non seulement il s’agit d’apercevoir les pratiques didactiques mais pour rendre compte des pratiques dans leur diversité et leur complexité voire en promouvoir de nouvelles, il semble nécessaire d’observer les situations qui engagent les acteurs (apprenants et enseignants) et les objets…

Les albums : un genre ?

Les albums, les genres : une précellence En formation, quand je propose de déterminer et justifier le genre de tel album, il arrive fréquemment que la réponse faite, si elle n’est pas thématique (« c’est un livre qui parle de… »), soit tautologique : « c’est un album » ! Et le formateur en didactique du français…

Sur les traces de la grande panthère noire : rythmes du racontage

La Grande Panthère noire : rythme de l’album, rythme du racontage Je prends La Grande panthère noire[1] (Butel, François, 1968) pour tenter de montrer comment cet album emporte. Il est vrai que dynamisme et statisme semblent alterner : la panthère qui crève la première page puis, repue, nous regarde sur la…

L’ode de Jacques Ancet, la pensée par la voix

Lecture d’Ode au recommencement de Jacques Ancet (Lettres vives, coll. « Terre de poésie », 2013, 90 p.) par Laurent Mourey « où vais-je dans cette prose cadencée qui chante un peu mais pas trop » (p. 77) S’égarer, recommencer, l’un par l’autre : l’ode est avec l’écriture de Jacques Ancet, l’ouverture d’un quelque chose…

L’ode de Jacques Ancet, la pensée par la voix

Lecture d’Ode au recommencement de Jacques Ancet (Lettres vives, coll. « Terre de poésie », 2013, 90 p.) par Laurent Mourey « où vais-je dans cette prose cadencée qui chante un peu mais pas trop » (p. 77) S’égarer, recommencer, l’un par l’autre : l’ode est avec l’écriture de Jacques Ancet, l’ouverture d’un quelque chose…