Auteur : Karl-Michael Hoin

lettre à Jacques, 19 septembre 1914

Lettre d’Antoinette-Marie-Philomène-Eugénie d’Hespel de Flencques (1864-1933) complétée par Albéric-Louis de Lencquesaing (1851-1936), son époux, à Jacques-Louis-Dominique de Lencquesaing (1883-1914), leur fils, 19 septembre 1914. Archives de Laprée, Quiestède, 1.2312. Laprée par Aire-sur-la-Lys, Pas-de-Calais. 19 septembre 1914. Ta lettre du 20 août arrive le 16 septembre. Mon enfant chéri, Cette lettre sera…

le tabernacle de madame Maïoul

Cette porte de tabernacle d’une chapelle de l’église Sainte-Marie-Madeleine est sans doute la plus remarquable de toutes celles des églises de Lille. Elle a été donnée par madame Maïoul. Un nom familier au lecteur des archives de Laprée qui ont conservé les lettres adressées par Joseph-Guillaume-François Maïoul (?-1782) à son…

succession de Jean-Baptiste Potteau, 1777

Quand j’ai entrepris au milieu des années 1990 l’inventaire des archives de Laprée, j’ai assez vite rapproché de cette source deux autres provenant originellement du ménage formé par Louis-Joseph-Marie Potteau (1770-1833) et Marie-Joséphine de Lencquesaing (1774-1858), la petite-fille du bâtisseur de Laprée, le grand bailli de Saint-Omer. Le fonds Clouët…

église de Fontaine-l’Étalon

Église Saint-Firmin et cimetière (visite du 24 juillet 2018). Le chœur est du XVIe siècle. En avant-corps s’élève une tour carrée à contreforts diagonaux et à fenêtres hautes en tiers-point ornées d’archivoltes en larmier. Au-dessus de la fenêtre haute de l’ouest, une pierre porte gravée en creux l’année 1684. L’arc du…

un bon bulletin en mauvais état, 1825

Lettre de Ferdinand-Romain-Joseph Potteau d’Hancardrie (1810-1870) à son père, Louis-Joseph-Marie Potteau d’Hancardrie (1770-1833) (époux de Marie-Joséphine de Lencquesaing (1774-1858)) (au 49 rue de Bourbon à Paris). Saint-Acheul, 21 février  1825. Fonds Clouët des Pesruches, 43J100/4. Mon cher papa, Je vous fais mes excuses de ne vous avoir pas écrit plus…

Imbert dans les archives de Laprée

17 mars 1608. Des lettres d’anoblissement sont données à Bruxelles pour Nicolas Imbert, seigneur de La Phalecque, échevin de Lille. Ces lettres sont enregistrées le 13 février 1609 moyennant finance de 115 livres d’Artois. Nicolas Imbert, natif d’Arras, demeurant à Lille, a fait état des grands services qu’il a rendus…

mobilisation et départ de Jacques, août 1914

Le 1er août 1914, à 15 h 55, le télégramme porteur de l’ordre de mobilisation générale est envoyé depuis Paris aux commandants de corps, de division et de régiment, ainsi qu’aux préfets. Ces derniers informent les sous-préfets et les maires, chargés de transmettre l’information à leurs concitoyens. Des gendarmes sont…

vénerie dans le pays de Saint-Omer

Édouard-Guy comte du Passage (1872-1925), Un siècle de vénerie dans le nord de la France, Paris, 1912, p.342-347. Saint-Omer fut durant tout le dix-neuvième siècle une petite ville de province sachant garder dans son enceinte de canaux une société agréable et mondaine. Entourée par les forêts d’Éperlecques, de Tournehem et…

noms de pays : Solre-le-Château

C’est donc de Solre-le-Château, en cette année de bascule, que Jehan de Lencquesaing s’est engouffré dans l’Histoire. Lieu de résidence ordinaire de ses parents, maison de famille que ceux-ci rejoignent à la belle saison, refuge contre la crise frumentaire et contre la peste qui ravagent les villes des Pays-Bas en…

armoiries de Jehan de Lencquesaing

Dans le coin supérieur gauche de son portrait, Jehan de Lencquesaing a  fait placer ses armoiries. Peintes avec  une grande précision, elles sont hélas aujourd’hui difficilement  lisibles à cause d’anciennes couches de vernis jaunissant sur la peinture à  l’huile. Il les a également dessinées, très sommairement, sur la page de …

portrait de Jehan de Lencquesaing, 1580

« C’était l’avantage de ces milieux très fermés d’autrefois, qu’on y considérait moins ce que vous étiez que ce que vous aviez été. Le passé, pour peu qu’on y songe, est chose infiniment plus stable que le présent, aussi paraissait-il d’une conséquence plus grande. On ne nous prêtait pas plus…

la Melde

Au milieu du parc à l’anglaise de Laprée coule une rivière, la Melde. Aussi appelée par déformation Melle, elle alimentait les fossés qui ont entouré le château jusqu’au Second Empire. À qui devrait-elle ce nom à la sonorité toute germanique faisant penser au poème symphonique de Bedřich Smetana, Die Moldau, nom…

le Trône de Grâce dans l’église Saint-Denis

Autrefois dans l’église Saint-Denis à Saint-Omer, aujourd’hui au musée du Louvre… Le Trône de Grâce est le panneau central d’un triptyque, dont le Louvre conserve également le volet droit, peint sur les deux faces et donné, en 1902, par Claude Lafontaine. L’œuvre a été commandée par Antoine d’Averhoult et sa…

les bastions de Jehan d’Aire

Dans le contexte de tension exacerbée provoquée par l’élection de Charles Quint à la tête du Saint-Empire romain germanique en 1519 contre le roi de France François Ier, les travaux aux fortifications des frontières des Pays-Bas connaissent un essor remarquable qui perdure jusqu’à l’orée de la décennie 1560. Commence alors…

vie religieuse du pays au Moyen-Âge

Les communes de l’actuel arrondissement de Saint-Omer font toutes partie au Moyen Âge de l’ancien diocèse de Thérouanne et presque toutes de l’archidiaconé d’Artois dans ce diocèse, sauf au nord quelques paroisses du doyenné de Marck relevant à ce titre de l’archidiaconé de Flandre. Les deux grandes puissances qui se…