Auteur : Laura Battini

Le mystère des “mains d’argile”

Dans le palais du roi Assurnasirpal (883-859), à Nimrud, on a trouvé des curieux objets en pierre à forme de mains. D’autres villes assyriennes ont en rendu d’autres exemplaires, pour un total d’au moins 170 objets. Les archéologues anglais leur ont donné le nom de 'mains d'Ishtar' mais il n’y…

La peinture au Proche-Orient ancien: première partie, les débuts

Comme pour toutes les civilisations du passé, la peinture est un genre répandu mais difficile à préserver (il suffit de penser à l’art grec, qui n’est connu que par les vases). Si les plus anciennes peintures connues remontent au Paléolithique supérieur européen, vers 25 000-17 000 av. J.-C.,1, au Proche-Orient…

Le déluge

Changement du rythme de publication : un nouveau billet tous les lundis, une bibliographie un samedi sur deux L’un des passages bibliques les plus connus est celui du déluge: YHWH (Genèse 6 -9) se repent d’avoir crée l’homme à cause de sa méchanceté. Il décide alors de l’éliminer en envoyant…

La splendeur divine

Les divinités mésopotamiennes ont des caractères distinctes selon leur fonction, leur origine, leurs aventures, le domaine auquel elles font référence, leur apparence physique… Mais il y a un élément qui leur est commun: la splendeur. Appelée de différentes manières, la splendeur divine est éclat, éblouissement, crainte… Elle est aussi ambiguë:…

Les Couleurs à Dur-Sharrukin

à la mémoire d’Eleanor Eleanor Guralnick s’est spécialisée dans l’étude de Khorsabad, l’ancienne Dur-Sharrukin (=’Fortresse de Sargon’), l’éphémère capitale de Sargon II d’Assyrie (722/721-705 av. J.-C). Après s’être intéressée à la composition des reliefs narratifs de Khorsabad, elle traite des proportions des figures de Khorsabad ainsi que de Nimrud, autre…

L’archéologie des jardins

Branche très récente de l’archéologie, née dans les années ’90 suite à la nouvelle conscience de la nature et du monde qui nous entoure, l’archéologie des jardins vise à reconstituer les paysages crées par les hommes, pour agrément et/ou subsistance. Elle s’est particulièrement développée en archéologie romaine, puisque les données…

Pour une histoire du goût : la bouche en archéologie

Il est difficile de se faire une idée précise de l’alimentation des habitants de l’ancienne Mésopotamie.  D’une part, à part les repas royaux, connus de toute manière de façon très disparate et lacunaire, les repas quotidiens ne sollicitent pas l’intérêt des scribes  et s’inscrivent dans le quotidien, ce qui n’est…

Dur Sharrukin, la ville idéale

Dur Sharrukin (« la forteresse de Sargon ») est la capitale de Sargon II d’Assyrie, le roi qui a repris dans son nom son illustre aïleul, le roi Sargon d’Akkad. C’est une ville nouvelle, c’est-à-dire fondée ex nihilo sur un terrain vierge ou quasiment vierge1, fondée donc en suivant un plan bien…

Recherches ethnographiques au Kurdistan irakien

La recherche archéologique française dans le Kurdistan irakien1 s’est récemment enrichie d’une enquête ethnologique qui s’est déroulée auprès des populations des régions de Rania, de Peshdar et de Bingird. La complémentarité disciplinaire de l’ethnologie et de l’archéologie ouvre des nouvelles perspectives afin de comprendre les dynamiques d’interactions régionales entre groupes de population, territoires et pastoralisme.…

Les croyances sur la mort

Nouvelle biographie: Ruth AmiranBonne lecture!   Le jour de Paques est la date idéale pour comprendre les croyances sur la mort des anciens Mésopotamiens: croyaient-ils à la résurrection? à une vie après la mort? que est- ce qu’ils pensaient des morts? Les Mésopotamiens pensaient que les morts  reviennent à la…

Sceaux mésopotamiens et répétition

Les sceaux cylindres développent des thématiques très différentes dans le temps : luttes d’animaux et banquets pour le IIIe mill., scènes d’introduction et/ou adoration devant une divinité pour la première moitié du IIe mill., scènes cultuelles et paysages ‘naturels’1 pour la 2° moitié du IIe mill. et scènes cultuelles et…

La déesse Ištar

DÉDIÉ À TOUTES LES FEMMES,8 Mars 2019 La divinité féminine la plus importante du panthéon mésopotamien est Ištar, déesse de la fertilité, de l’amour et de la guerre. Elle est probablement  la plus complexe:  dans un hymne, c’est ainsi que la déesse est décrite «Sage fille de Sin, bien-aimée sœur…

Le mystère du diadème de la reine Puabi

Une des tombes les plus impressionnantes du cimetière royal d’Ur est celle de Puabi (PG 800). C’est l’une des plus riches, la quantité et la qualité des objets ensevelis sont remarquables: coupes, plats, poignards, ustensiles en or et argent, bijoux en lapis lazuli, cornaline et or, harpe ornée d’une tête…

Amulettes, cachets et sceaux cylindres

Depuis l’époque néolithique acéramique et jusqu’à la dynastie sassanide, la Mésopotamie restitue des petits objets, le plus souvent en pierre, le plus souvent hauts de 2-3cm et larges de 0.5-2cm, ayant un dessin incisé en ‘intaglio’ (=c’est à dire à l’envers de comment il doit apparaître). Ce sont des sceaux,…

Les Rois Mages

Très bonne année 2019 !Paix et bonheur à tous ! L’épisode de la naissance de Jésus culmine avec l’arrivée des Rois Mages qui portent des cadeaux précieux : or, encens, myrrhe.  L’évangile de Matthieu (Mt 2:1-12),  la seule source canonique mentionnant les Mages, ne précise pas combien ils étaient, ni où ils…

Le cheval, 2e partie

Le statut spécial du cheval, qui n’est pas domestique tout au plus domestiqué, en constitue aussi un attrait, qui uni à ses qualités et à sa prestance en on permis l’adoption rapide dans le cœur des hommes. Cela est démontré par les tombes de chevaux, qui jusqu’à maintenant ont rarement…