Auteur : Pierre Damamme

Le Maître de Santiago (1948) : une «tragédie sans issue» ?

  Caspar David Friedrich – Moine dans la neige – 1808-1809      Toute la pièce repose sur la tentative de convaincre Alvaro, le «maître de Santiago», d’aller aux Indes pour y faire fortune et rendre ainsi possible l’alliance entre sa fille, Mariana, et Jacinto, le fils de Don Bernal.…

Les carnets d’Henry de Montherlant, ou l’art de naviguer

Caspar David Friedrich – « La Mer de glace » (« Das Eismeer »), 1823-1824      Au détour d’une notation, Henry de Montherlant remarque qu’une thèse serait à écrire sur la drôlerie dans l’œuvre de Cicéron. Le même constat s’impose au lecteur des nombreux carnets que Montherlant écrivit tout au long de sa…

Humain, inhumain, surhumain : le héros du « Songe » (1922) d’Henry de Montherlant

Illustration d’une édition du « Songe » d’Henry de Montherlant      On sait désormais qu’Henry de Montherlant ne fut pas le guerrier héroïque qu’il dépeignit dans Le Songe. Si Alban, le héros du roman, est son double, c’est un double fantasmé, chimérique, le fruit d’un «songe» justement, comme le suggère le…

Montherlant au purgatoire

Jérôme Bosch – Visions de l’au-delà (vers 1505-1515) Introduction Faut-il sortir Montherlant du purgatoire ?      Il est devenu aujourd’hui courant de s’interroger sur le destin de l’œuvre d’Henry de Montherlant qui semble sombrer progressivement dans l’oubli. «Montherlant va-t-il sortir du purgatoire ?» se demande par exemple Thierry Clermont…

Le bestiaire de Montherlant

Barthélémy l’Anglais, Livre des propriétés des choses : un lévrier (Paris, avant 1416) Les Jeunes Filles ou Le livre de la jungle      «De tout temps il y avait eu entre Costals et les animaux des fluides obscurs.» (DB p.173). Le même constat pourrait s’appliquer à Henry de Montherlant…

Visage(s) de Montherlant

Le portrait de l’écrivain d’après quelques histoires de la littérature      Culte du secret, goût de l’énigme, attrait du mystère : l’art de brouiller ses traces est un art dans lequel Montherlant semble avoir été maître. À sa mort, ceux qui l’ont connu ont révélé qu’il avait une vie…

Iphigénie ou le paradis perdu de l’enfance

Charles de La Fosse, Le Sacrifice d’Iphigénie (1680) IPHIGÉNIE AUX CILS BATTANTS Je l’ai vue au bord de la rivière, Iphigénie aux cils battants. Elle était claire, claire, claire. Elle battait des paupières comme je fais quand je mens. Elle baisait un rai de soleil. Elle était une petite enfant…